LUTTE CONTRE LE HARCÈLEMENT SCOLAIRE – JOURNEE NATIONALE.

Parce qu’un adolescent harcelé sur dix a déjà pensé au suicide, parce que des dizaines de milliers d’enfants et d’adolescents souffrent, le plus souvent en silence, subissant les quolibets, les brimades, les violences physiques, psychologiques et morales, l’association des Gendarmes de Cœur soutient la journée nationale de lutte contre le harcèlement.

L’École doit être garante de l’intégrité physique et morale des enfants et des adolescents.
Il faut lutter contre le harcèlement à l’École qui touche chaque année 700 000 de nos élèves.
Le harcèlement à l’école est puni par la loi.

Les faits sont punis même s’ils n’ont pas été commis dans les bâtiments de l’école, collège ou du lycée.
En cas de condamnation, les parents des auteurs mineurs peuvent être amenés à indemniser les parents d’une victime.

L’État est lui responsable des fautes des personnels éducatifs.
En France, même si la plupart des enfants sont heureux à l’école, 10 % d’entre eux la considèrent comme un lieu de souffrance.
QU’EST-CE QUE LE HARCÈLEMENT SCOLAIRE ?
Lorsqu’un élève ne se sent pas en sécurité à l’école, c’est souvent parce qu’il est victime de violence.
Cette violence peut provenir de préjugés sur son physique ou ses origines, sa façon de s’habiller ou de parler, ses activités, etc.
On parle de harcèlement lorsque cette violence est répétitive, avec une intention de nuire et que la victime se trouve dans l’incapacité de se défendre.
QUELLES FORMES PEUT PRENDRE LE HARCÈLEMENT SCOLAIRE ?
Le plus souvent, il s’agit d’insultes et de racket.
Mais d’autres situations relèvent également du « harcèlement » :
• Harcèlement moral : moqueries, surnoms méchants, insultes et menaces.
• Harcèlement physique : lorsqu’on reçoit des coups ou que l’on se retrouve souvent mêlé sans le vouloir à des bagarres, lorsqu’on est victime de violence physique.
• Harcèlement d’appropriation : le racket en fait partie car c’est le vol de biens (objets ou argent) qui nous appartiennent.
• Harcèlement sexuel : lorsqu’une personne cherche à embrasser, déshabiller ou toucher une autre personne contre sa volonté et de manière répétée.
POURQUOI EST-IL DIFFICILE DE RECONNAÎTRE UN ÉLÈVE HARCELÉ ?
Il est parfois difficile de reconnaître une situation où un élève est harcelé, car le harceleur agit de façon cachée et les formes que peut prendre le harcèlement sont souvent interprétées comme de simples chamailleries d’enfants.
Les adultes ne s’attardent pas toujours ou pas assez sur certains phénomènes de micro-violence, car ils sont considérés comme banals, voire « normaux » dans le cadre des relations entre jeunes et moins jeunes.
UNE SENSIBILISATION UTILE.
Détecter les harcèlements, libérer la parole, permettre aux victimes de trouver l’aide nécessaire, font partie des buts de cette journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire.
L’association des Gendarmes de Cœur est très sensible à cette situation, nous avons le devoir d’être vigilants, car nous avons tous des enfants…….!!!
La sensibilisation doit être permanente !
Un numéro vert a été mis en place pour les signalements: Composez le 3020
J.T.Resp.Com.