L’HISTOIRE DU PREMIER MAI.
Certes il n’y a pas à proprement parler de “Journée Mondiale” du travail… mais si celui-ci doit être honoré, c’est bien le 1er mai… traditionnellement appelé “fête du travail” dans de très nombreux pays !
Parmi ceux qui défilent le 1er mai, combien savent qu’ils commémorent la grève sanglante du 3 mai 1886 aux usines McCormick de CHICAGO (USA), pour l’instauration de la journée de huit heures, et le meeting de protestation qui s’ensuivit le lendemain à Haymarket au cours duquel une bombe tua huit policiers.
Huit anarchistes furent arrêtés, quatre furent pendus, le 11 novembre 1887, avant d’être innocentés puis réhabilités publiquement en 1893.
Les martyrs de CHICAGO vont faire du 1er Mai un symbole de la lutte des classes et de l’identité du monde ouvrier à partir du congrès socialiste international de PARIS de 1889.
Il s’agissait de fonder en actes le projet d’une société émancipée, libérée du travail contraint.
Alternant les hauts et les bas au fil des années, ce symbole sera tout de même à l’origine des lois sur le repos hebdomadaire en 1906 et des huit heures en 1919, avant de se banaliser après être devenu en 1947 un jour chômé et rémunéré.
LE JOUR DU MUGUET.
On se demande parfois quel est le lien entre la fête du travail et la traditionnelle vente de muguet.
En réalité il n’y en a pas, cette tradition remonte à l’année 1561, quand le Roi CHARLES IX décida d’en offrir à toutes les dames de la cour.
Comme il en avait reçu à cette même date, l’idée lui plût et c’est lui qui lança cette bonne habitude.
Mais revenons à la vente du muguet, en ce premier jour de mai, elle bénéficie de dérogations particulières, qui autorisent tout un chacun à aller vendre sa production, sur le trottoir sans avoir à acquitter de taxes.
L’association des Gendarmes de Cœur vous souhaite une excellente journée, et offre à toutes les Dames ces brins de muguet.
J.T.D.08.Resp.com. G.D.C