JOURNEE NATIONALE DU SOUVENIR DE LA DEPORTATION.
Dimanche 28 avril 2019.

La Loi n° 54-415 du 15 avril 1954, institue la Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation.
Elle se tient le dernier dimanche d’avril de chaque année.
Le dernier dimanche d’avril a été retenu en raison de sa proximité avec la date anniversaire de la libération de la plupart des camps, et aussi parce que cette date ne se confondait avec aucune autre célébration nationale ou religieuse existante.
À Paris, la commémoration se tiendra au Mémorial de la Shoah, au Mémorial des martyrs de la déportation puis se termine par le ravivage de la Flamme sur la Tombe du Soldat inconnu, à l’Arc de triomphe.
Comme chaque année, des cérémonies sont organisées partout en France.
Dès le début des années 1950, les anciens déportés et les familles de disparus expriment le souhait de voir inscrite dans le calendrier une date réservée au souvenir de la déportation.
La Fondation pour la Mémoire de la Shoah est une fondation privée reconnue d’utilité publique.
Sa dotation provient de la restitution par l’État et les institutions financières concernées des fonds en déshérence issus de la spoliation des Juifs de France pendant la Seconde Guerre mondiale.
La Fondation subventionne le Mémorial de la Shoah (à Paris et à Drancy) et soutient des projets qui permettent d’élargir les connaissances sur la Shoah, de venir en aide aux rescapés en difficulté, de transmettre l’héritage de la culture juive, de lutter contre l’antisémitisme et de promouvoir le dialogue interculturel.
DEVOIR DE MEMOIRE:
Le bilan de la déportation, de la répression et du génocide nazi
environ 5100000 victimes.
– Morts par suite de la « ghettoïsation » et des privations : 800 000
– Morts par exécutions en plein air par les Einsatzgruppenet autres fusillades :1 300 000.
– Morts dans les camps : 3 000 000 ( dont environ 1 000 000 à Auschwitz).
En France sous le régime de Vichy, au total 76 000 Juifs ont été déportés de France vers les camps nazis, soit environ un quart de la population juive qui résidait dans notre pays en 1940.
Au total, près de 162000 déportés de répression ou de persécution, ont été acheminés depuis la France vers les camps de concentration et d’extermination nazis.
L’association des Gendarmes de Cœur, s’associe à cette journée nationale du souvenir de la déportation.
PLUS JAMAIS ÇA…….!
J.T.D.08.Resp.Com.G.D.C.