JOURNEE NATIONALE DE LA TRISOMIE 21.

Si la trisomie 21 demeure la cause principale du retard mental chez les personnes déficientes intellectuelles, elle reste mal connue du grand public.

Découverte de la trisomie 21 par le professeur Jérôme Lejeune

En 1958, à l’âge de 32 ans, il découvre la première anomalie chromosomique chez l’homme : la trisomie 21, elle due à la triple présence du chromosome 21.

Lancée à l’initiative de la Fédération des associations d’étude pour l’insertion sociale des personnes porteuses de trisomie 21, la journée de la trisomie 21, est organisée un peu partout en France le 3ème dimanche de novembre.

Entrer en contact et faire connaissance avec des personnes porteuses de trisomie 21 permet, au-delà des discours et des intentions, de faire évoluer notre regard.

Même avec le confinement on veut faire connaître à tous cette journée, ce sera juste autrement.

On communique sur l’emploi en milieu ordinaire.

On encourage les employeurs à embaucher des personnes avec déficience intellectuelle.

Depuis son origine en 2002, le 3 ème dimanche du mois de novembre, est placée sous le signe de la rencontre.

Il est important de remettre en avant cette idée première en faisant la démonstration de la normalité des situations qui vont toutes dans le sens d’une sensibilisation citoyenne à l’exercice des droits.

Malgré le confinement, mobilisons-nous ensemble pour faciliter l’emploi des personnes avec une trisomie 21 : prenez une photo de vous avec une écharpe verte et partagez-la le dimanche 15 novembre.

L’association des Gendarmes de Cœur est solidaire de cette journée nationale, d’autant plus que nous aidons les enfants de Gendarmes, car nous sommes concernés.

Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais

Un site à visiter : www.trisomie21-france.org

J.T. Resp.Com.