C’EST LA «FETE DU TRAVAIL» ET DES COUTUMES.
La fête du 1er mai a en réalité deux origines et deux histoires.
La première remonte aux cultes celtes et médiévaux pour le muguet, tandis que la seconde trouve ses origines dans le mouvement ouvrier du XIXe siècle, pour la fête du travail.
Le 1er mai 1561, le Roi Charles IX officialisa les choses : ayant reçu à cette date un brin de muguet en guise de porte-bonheur, il décida d’en offrir chaque année aux Dames de la Cour.
La tradition était née !
Le muguet que l’on offre tous les ans le 1er mai, aussi appelé lys des vallées, une plante originaire du Japon, est présent en Europe depuis au moins le Moyen-Age.
La plante à clochettes a toujours symbolisé le printemps et les Celtes lui accordaient un statut de porte-bonheur.
Le 1er mai, « Fête du travail », tire ses origines dans l’histoire du monde ouvrier.
Le point de départ est le samedi 1er mai 1886.
Ce jour-là à Chicago (U.S.A), un mouvement revendicatif pour la journée de 8 heures est lancé par les syndicats américains, alors en plein développement……
En France, le 1er mai devient chômé et payé depuis 1947.
Toutefois, l’appellation «Fête du travail» reste une coutume et non une appellation officielle.
L’association des Gendarmes de Cœur, vous souhaite une excellente journée, malgré les conditions particulières de cette année. J.T.D.08.Resp.Com.G.D.C.