700 KMS EN 7 JS – TOUS ENSEMBLE POUR LENOICK.
Communiqué du Gendarme Didier BORDET :
«««««««. Le 26 juillet le grand jour tant attendu était enfin arrivé. Après des mois d’organisation, des mois d’entraînement, j’allais enfin partir. Depuis une quinzaine de jours, j’étais impatient.
Je voulais me lancer, vivre ce que j’annonçais comme une aventure humaine. Je ne savais pas où je mettais les pieds puisque ce périple était une première. Je sentais beaucoup de soutien, d’admiration autour de mon projet. Je répétais, inlassablement, que je voulais juste aider.
Je voulais faire quelque chose pour mon ami, pour sa famille, pour Lenoick. Je suis allé plus loin que la simple phrase “Si je peux faire quelque chose pour toi”. Je ne dis pas ça pour me glorifier, pour me jeter des fleurs. C’est juste que si je l’ai fait, d’autres peuvent le faire aussi. J’ai été inspiré dans ma démarche par Régis Descamps de “je prête mes jambes à”. Merci encore à toi, Régis, de m’avoir montré la voie.
Le jour du départ, nous étions une centaine. Mes collègues étaient là, ma famille, les amis, les partenaires, le club “la Mob Moulinoise”, Jérôme Bertin le parrain de l’association, et Lenoick avec ses parents et sa famille. Tous ont pu voir le courage des parents face à ce syndrome de Coffin-Siris qui affecte Lenoick. Serge Jacquelin, mon ami avec qui j’ai créé l’association, n’a pu être là, pour raison professionnelle. Je ne l’oublies pas. Il a œuvré dans l’ombre en s’investissant comme quatre. Merci à toi mon pote ! Et nous avons pris la route.
Isabelle, mon épouse qui partage ma vie depuis bientôt 29 ans a assuré la logistique en étant à mes côtés avec un véhicule prêté par Thierry, un ami très cher. Nos enfants, Julie et Thomas, étaient absents aussi mais nous ont assurés de leur fierté. Tout au long des étapes, nous avons rencontrés des gens magnifiques. Nous avons été très bien accueillis partout.
Merci à tous ceux qui ont partagé un moment sur la route avec nous. Ces kilomètres ensemble ont contribué à rendre cette aventure encore plus belle. Que dire aussi de la surprise de voir mon camarade Fred avec sa femme Flo et Pascal, un ami cycliste, au départ de Joué-les-Tours alors que je pensais faire cet étape seul où la veille nous avons passé la soirée avec Séverine, Fabrice et leur petite Aloïsia, âgée de 6 ans et atteinte du syndrome comme Lenoick. Ils étaient venus spécialement du Mans pour nous rencontrer.
La solidarité en Gendarmerie n’est pas un vain mot, une idée vague d’un autre temps. Nous avons pu le vérifier tout au long de ces 745 kilomètres. Nous avons traversé des endroits magnifiques. Deux étapes ont été plus difficiles que les autres. La 5ème, entre Murs-Érigné et Derval. C’est là que mon défi commençait vraiment car je n’avais pas fait plus de 4 jours de suite en entraînement.
J’ai affronté le vent de face pendant toute l’étape, soit 112 km ! Cerise sur le gâteau : la pluie m’a aussi accompagnée sur quelques kilomètres. J’ai serré des dents et pensé encore plus à Lenoick pour avancer. La dernière étape a été aussi éprouvante pendant 60 bornes car il y avait une succession de bosses à 12%, des “patates” comme ont dit dans le jargon cycliste.
J’ai eu le bonheur de finir ce périple entouré des enfants du club vélo de Guingamp. Le final, très bien préparé avec la banderole “ARRIVEE” était magnifique. Je l’ai donc fait ! Je n’ai eu aucun pépin physique.
Une seule crevaison à déplorer. Avec mon épouse, nous remercions toutes les personnes qui nous ont accueillis chez eux le soir à nos étapes : Cindy et son compagnon, Angélique avec sa mamie et sa belle famille, Michel, Manon et Jérôme, sans oublier la mairie de Josselin pour le gîte. Merci à tous ceux qui ont partagé la route avec moi : Mes collègues, Gaby, Robert, Sylvain, la Mob Moulinoise, Thierry, Mika, Pierre, Serge, Fabrice, Fred N, Pascal, Fred B, Jean-Phi, Clément, Seb, Steve Arnaud, Pierre-Adrien et son pote, sans oublier les camarades des BMO qui nous ont ouvert la route sur certaines fin d’étapes.
Merci aussi aux élus des villes étapes qui nous ont soutenu aussi. Merci à Bruno et Christophe, les nageurs qui ont effectué 54 km à la nage avec palmes pour l’association.
Merci également à tous les journalistes qui ont relaté notre périple et permis de faire connaître un peu mieux le syndrome de Coffin-Siris. Merci à tous pour vos dons. La somme récoltée, assez conséquente, permettra d’aider la famille. Nous n’oublierons jamais cette belle aventure. Nous avons apporté beaucoup de bonheur à Estelle et Gwenaël pour Lenoick.
Ce périple a été incroyable, bien au-delà de nos espérances.
Encore merci à tous et enfin MERCI à Gendarmes de Cœur pour le soutien.»»»»»»».
L’association des Gendarmes de Cœur est heureuse d’avoir pu vous faire partager cette aventure humaine.
J.T.D.08.Resp.Com.G.D.C.