La Première Guerre mondiale avait officiellement débuté le 28 juillet 1914 par la déclaration de guerre de l’Autriche-Hongrie à la Serbie.
Signé le 3 mars 1918, le traité de Brest-Litovsk, conduisant à la reddition de la Russie, permet à l’armée allemande de se concentrer sur le front de l’Ouest ; cependant, l’échec des offensives allemandes en juin et juillet 1918, ainsi que le renfort des alliés américains et britanniques retirent à l’Allemagne tout espoir de victoire. Depuis août 1918, les forces allemandes reculent en bon ordre, mais avec de lourdes pertes, sur l’ensemble du front franco-belge.
À partir de septembre 1918, une série d’offensives de l’Entente sur les fronts d’Orient et d’Italie entraînent la capitulation des alliés de l’Allemagne.
En même temps, sur le front belge, les Franco-Belges lancent une attaque vers Bruges et enfoncent le front allemand.
Le 5 novembre 1918, à 6 h du matin, Maurice Hacot, habitant d’Auchel et caporal affecté au centre radio-télégraphique de la tour Eiffel reçoit un message morse émis de Spa en Belgique. Il s’agit de la demande d’armistice de l’État-major allemand. Il transmet le message au colonel Ferrié,.
L’armistice de 1918, signé le 11 novembre 1918 à 5 h 15, met provisoirement fin aux combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918), reconnaissant de facto la victoire des Alliés et la défaite de l’Allemagne, mais il ne s’agit pas d’une capitulation au sens propre, cet armistice étant prévu pour durer 36 jours. Il a ensuite été renouvelé.
Le cessez-le-feu est effectif à 11 h entraînant dans l’ensemble de la France des volées de cloches et des sonneries de clairons, et annonçant la fin d’une guerre qui a fait pour l’ensemble des belligérants plus de 18,6 millions de morts, d’invalides et de mutilés, dont 8 millions de civils. Les représentants allemands et alliés se réunissent dans un wagon-restaurant aménagé provenant du train d’état-major du maréchal Foch, dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne.
La guerre est terminée officiellement le 28 juin 1919 avec le traité de Versailles.