Le Président Michel SCAT accompagné de son fidèle ami Fabrice SCHMITT s est rendu en Haute Loire pour y rencontrer le gendarme Hervé PRESLES et sa famille afin de leur apporter un soutien financier qui contribuera au bien-être de Benjamin.

UNE VIE BOULEVERSÉE En avril 2014, le jeune Benjamin PRESLES, fils du gendarme Hervé PRESLES de la brigade de proximité dʼAUREC SUR LOIRE (43) est amené à passer des examens médicaux. Ces contrôles permettent de diagnostiquer précocement un lymphome et le jeune homme alors âgé de 10 ans est aussitôt

placé sous traitement intensif. Benjamin doit faire face à plusieurs périodes dʼhospitalisation, à des soins intensifs et au terme de longs mois de traitement, les médecins constatent une amélioration notable de lʼétat de santé de lʼenfant. Entre temps, compte tenu de son état et de lʼagressivité des traitements, le jeune garçon nʼa pu effectuer sa rentrée sco- laire en septembre 2014. Il a été contraint pendant plusieurs mois à suivre des cours par correspondance pour combler ces manques. Amateur de football à lʼimage de son papa, ce supporter du club sportif voisin des verts de lʼA.S.S.E nʼa pas non plus pu pratiquer son sport préféré. Dernièrement en février 2015, il a finalement, avec un im- mense soulagement et un grand plaisir, pu reprendre le che- min de lʼécole pour retrouver tous ses copains de classe. Il vient de valider son année scolaire et ses parents sont soula- gés de constater quʼil pourra entrer normalement en classe de 6ème dès lʼan prochain. Ce furent de longs mois de doute et de stress quʼont vécu chacun des membres de la famille PRESLES aux côtés du jeune Benjamin. Madame PRESLES se voyait contrainte de se mettre en disponibilité de son travail pour pouvoir être pré- sente pour son fils pendant toute cette période. La vie de chacun a été fortement perturbée et tout désormais se normalise pour la plus grande satisfaction de chacun.

REMISE DE DON EN TERRE ALTILIGERIENNE

97 - DÉCEMBRE 2015

revue montee 2015:Mise en page 1 30/11/15 08:23 Page97