Le petit champion, étant à peu près en forme et n ayant pas de véto catégorique de la part de ses médecins, a tenu à courir avec ses camarades. Il n a fait que le der- nier tiers du parcours, c était dur mais il était satisfait d être allé au bout de lui- même. Ce soir-là il était très fatigué mais très heureux !!!

UNE RÉACTION ALLERGIQUE LORS DE LA SÉANCE DE CHIMIO

Ce jour-là, trois injections de chimiothé- rapie étaient prévues.

La première se passe impeccablement bien, la seconde avec du L-Asparaginase (produit de chimiothérapie) commence mais au bout de trois ou quatre minutes Benjamin devient tout rouge jusqu au bout des oreilles ! Le visage congestionné, Ben a mal au thorax et au ventre, il a tous les signes d une réaction allergique !

Branle-bas de combat! Gaëlle sonne et cherche de l aide dans le couloir, un aide- soignant accours, éteint l appareil et va chercher ses collègues. Le médecin lui as- pire le peu de produit passé dans le sang puis lui injecte une dose de déxamétha- sone (corticoïdes) ! En peu de temps tout était rentré dans l ordre. Après environ deux heures sous surveillance, le médecin lui fait la troisième injection.

En principe, dès qu il y a allergie, les pa- tients doivent dormir à l hôpital. Toutefois, Ben ayant repris des couleurs a été auto- risé à rentrer le soir. A priori, les hautes doses de corticoïdes qu il prend en ce mo- ment ont permis de minimiser les effets de l allergie !

Les médecins ont expliqué aux parents que plus d un enfant sur deux faisaient une réaction à ce produit. Ben se serait bien passé de rentrer dans les statistiques !

En conséquence, le traitement de Ben a dû être révisé. Un changement de produit est préconisé. Le nouveau médicament né- cessite deux injections de plus. On passe à six injections au lieu de quatre. Initiale- ment, Ben devait se rendre à hôpital, lundi et jeudi mais à présent c est lundi, mer- credi et vendredi. Autant dire que toute l organisation des vacances de la Tous- saint se retrouve chamboulée !

LE MORAL EST EN BERNE

Benjamin et sa maman se sont rendus à hôpital comme prévu, pour une hospitali- sation de vingt-quatre heures. Mais ils sont repartis en début d après-midi. Le traitement ne pouvait pas être administré parce que Benjamin était en aplasie et qu en plus il a développé une mucite qui est une inflammation de la bouche accom- pagnée d aphtes due à la chimio. Le petit gars y avait échappé jusqu à maintenant. Mais quand cela arrive deux semaines avant la fin du traitement, ça fait râler ! Et pour couronner le tout, ses cheveux retom-

bent par poignées depuis une semaine. Ils avaient pourtant si bien repoussés et ils repousseront encore mais le tout addi- tionné donne un sacré coup au moral. Les parents de Ben se consolent en se disant qu avec Ben, ils ont fait le plus dur et qu ils sont plus proches de la fin que du début. En attendant, le jeune garçon conti- nue ses cours à la maison.

La fin du traitement Le 10 décembre 2014 Ben a enfin terminé son traitement. Le petit garçon est très content. Ses pa- rents aussi! Les deux derniers comprimés de chimio ont été pris.

Maintenant il va falloir surveiller les taux d hémoglobine et de plaquettes. Personne n est à l abri d une rechute. Preuve en est qu il a encore eu le droit à deux transfu- sions de sang et de plaquettes dans les

jours qui ont suivis!

Son cathéter a été retiré le 29 décembre 2014! L année 2015 a commencé sous de meilleurs auspices!...

LE CHEMIN PARCOURU

Pour bien comprendre tout ce que leur petit bonhomme a enduré avec un grand courage, Gaëlle vous a fait un petit récap ...

Il a eu: - 230 jours de traitement soit presque 8 mois - 62 injections de chimiothérapie - 12 injections lombaires de chimio- - 3 myélogrammes - 3 pet scan - 3 scanner - 7 radios pulmonaire - 2 échographies cardiaque - 6 transfusions de sang - 6 transfusions de plaquettes - 41 nuits à l hôpital - 88 comprimés de chimio - presque 700 comprimés de corticoïde

Et je vous passe les anti-nausées, pan- sements gastriques et autres antibio- tiques... Notre champion a subi tout ça sans jamais se plaindre et en essayant de garder le sourire...

LE COMBAT N EST PAS TERMINÉ

Benjamin a repris le chemin de l école fin février. Il a terminé son CM2 avec succès et passe en classe de 6ème l année pro- chaine.

Il suit toujours un traitement d entretien à base de chimiothérapie en comprimés. Il doit régulièrement faire des prises de sang et passer des examens de contrôle au service oncologie pédiatrie de l hôpital.

Il termine la phase d entretien au mois d avril 2016. A partir de là, il faudra atten- dre les cinq ans de rémission pour que les médecins le considèrent guéri.

96 - DÉCEMBRE 2015

revue montee 2015:Mise en page 1 30/11/15 08:22 Page96