93 - DÉCEMBRE 2015

L organisation de la famille va changer, Gaëlle doit arrêter son travail et prendre un congé de présence parentale pour s occu- per de Benjamin.

LE COMBAT COMMENCE

Benjamin commence les corticoïdes en injection trois fois par jour, tous les jours durant toute la première phase; soit trente- trois jours dans le meilleur des cas. On lui fait aussi une injection de chimio dans le canal lombaire.

Cette dernière est compliquée et délicate à pratiquer, il faut lui appliquer un patch anesthésiant, lui faire prendre deux ca- chets pour le détendre, et lui mettre le masque avec le gaz pour le relaxer... après d âpres négociations pendant au moins vingt minutes. Pour finir, il n a rien senti et n a pas mal au dos !

Le docteur explique aux parents que Ben- jamin sera en aplasie (grosse baisse des globules blancs) d ici 10 jours. En consé- quences, les visites seront très limitées et en tenue de combat (blouses et masques). Il devrait aussi commencer à perdre ses cheveux... Il a des anti-nauséeux en injec- tion pour les effets indésirables...

A L HÔPITAL, La visite d amis et de différents interve- nants remontent le moral

La meilleure façon de rebooster notre bonhomme, c est d organiser des visites de sa famille et de ses amis. Ça lui permet de garder la pêche et le moral, c est im- portant !

Pour Benjamin, le temps semble un peu long mais le service lui a prêté une Wii et un ordinateur avec connexion internet. Ses

copains de classe lui ont envoyé pleins de dessins... Ses parents ont retapissé sa chambre !!!

La visite de ses copains et copines de classe remontent le moral de Ben, il reçoit également la visite des papis et Mamies, des taties et tontons et des cousins etc

Il prend souvent contact avec ses co- pains via SKYPE, ils peuvent se parler et se voir.

Il a plein de bonbons en sachet à man- ger, pour des raisons de sécurité alimen- taire, les infirmières lui ont interdit de manger des bonbons en vrac car il faut faire attention à leur provenance, on ne sait pas qui a pu les toucher. C est le prin- cipe de précaution pour éviter toute conta- mination microbienne de son alimentation.

Des animatrices de l hôpital viennent régu- lièrement s occuper de Benjamin, ensem- ble, ils font des jeux ou des activités créatives. Etant souvent allongé, Benjamin fait des séances de kiné pour ne pas perdre sa masse musculaire. C est son activité sportive. Des musiciennes de l association Music hop! sont venues dans sa cham- bre. Tous ensembles, ils ont chanté du Mi- chel Telo et le lion est mort ce soir !!!

LES JOURNÉES PASSENT ET SE RESSEMBLENT !!!...

Maintenant, le moment de continuer le traitement est arrivé !!! Les plaquettes et les globules blancs sont encore bons, le moral aussi et l appétit encore plus !!! Les corticoïdes y sont pour quelque chose !... En effet, ils stimulent la zone du cerveau qui donne la sensation de faim donc la bouffe devient un peu une obsession ! Ben a déjà fait une liste de ce qu il veut

manger en sortant de l hôpital. Etant donné qu il suit une alimentation proté- gée certaines choses seront permises tandis que d autres ne le seront pas.

Le jeune garçon a fait une radio pulmo- naire très encourageante ! Les ganglions au thorax ont bien diminué. Un cathéter central va lui être posé vers l épaule afin de passer les perfusions, de faire les prises de sang sans avoir besoin de le re- piquer ! Il gardera ce dispositif jusqu à la fin du traitement.

Le cathéter est un tuyau relié directe- ment à une artère allant droit au cœur que l on fait sortir en dessous de la clavicule. Il présente l avantage de ne plus être relié en permanence à une perfusion.

Après l intervention les parents appren- nent une grande nouvelle, Ben devrait (conditionnel toujours !) sortir le lendemain matin et continuer sa chimio en hôpital de jour ! Il n est toujours pas en aplasie, il a la forme et supporte bien le traitement. Gaëlle et Hervé croisent les doigts pour qu il ne fasse pas de température juste avant de sortir.

LE RETOUR À LA MAISON

Ca y est ! Gaëlle et Benjamin sont rentrés à la maison !

Le ménage de la chambre de Ben a été fait à fond avec de l eau de Javel dans tous les coins ! Merci aux copines et aux voisines pour le coup de main !

La première réaction de Benjamin : Ah ! De l air frais !!!

Il a déjà fait quelques petites passes

Le gendarme Hervé PRESLES papa de Benjamin est affecté à la Brigade de proximité d Aurec-sur-Loire (43)

revue montee 2015:Mise en page 1 30/11/15 08:22 Page93