92 - DÉCEMBRE 2015

Hervé et Gaëlle sont mariés depuis juillet 2002, de leur union sont nés : Benjamin en avril 2004, Jérémy en juin 2006 et Laura en mars 2009.

Les trois enfants du Gendarme Hervé PRESLES sont nés à CLERMONT FERRAND (63) car avant d être gendarme, il a été militaire dans l infanterie au 92ème Régiment d Infanterie de CLERMONT FER- RAND durant 10 ans. En 2007, Hervé a passé le concours gendarmerie et a été affecté à la brigade d AUREC SUR LOIRE (43), région AUVERGNE en juin 2009. La famille PRESLES mène un e vie paisible sans aucune ombre au tableau.

UNE GROSSEUR SUSPECTE APPARAÎT

Mardi 15 avril 2014, en partant à l école Benjamin se plaint de douleurs à l épaule droite, en l examinant ses parents constatent la présence d une petite boule. Le soir, un gros paquet de gan- glions était sorti au niveau de la clavicule!

Hervé et Gaëlle prennent un rendez-vous chez leur médecin gé- néraliste qui pense à une infection. Elle prescrit une prise de sang et une échographie à faire en urgence.

Vendredi 17 avril, une échographie sus-claviculaire est pratiquée, les ganglions font jusqu à 40 millimètres de diamètre. L écho- graphe en trouve beaucoup sur le médiastin, (partie en haut des poumons vers la trachée). Il décide de faire une radio pulmonaire qui confirme une masse à ce niveau-là. Il demande aux parents de voir d urgence avec le médecin ce qu il y a lieu de faire, mais à son avis, il faudrait faire des examens complémentaires au CHU Nord de SAINT ETIENNE (42).

ON SOUPÇONNE UN LYMPHOME

Le mot lymphome est prononcé. La généraliste prend conseil au- près d une oncologue pédiatrique. Cette dernière pense égale- ment à un lymphome et souhaite rencontrer Ben de toute urgence.

Le samedi 18 avril à dix heures, Ben et ses parents arrivent au service d oncologie pédiatrique. Tous, sont impressionnés... sas d entrée, sur-chaussures, lavage de mains et lotion antiseptique, les infirmières ont toutes des masques... bref un autre monde !!! La famille est attendue ! Prise de sang, scanner, ponction des ganglions. A treize heures trente, on annonçait à Hervé et Gaëlle un possible diagnostic mais il restait encore un espoir d infec- tion mimant le lymphome.

Ben et ses parents doivent revenir mardi et prévoir au moins trois jours d hospitalisation.

LE DIAGNOSTIC TOMBE COMME UN COUPERET

Mardi 22 avril, Ben a son nom marqué sur la porte de sa cham- bre... Mauvais signe !!! Les médecins confirment que la ponction est positive... Il faut maintenant déterminer de quel type de lym- phome il s agit afin de mettre en place le protocole de soin.

Pet scan, ponctions des ganglions, ponction lombaire, ponction de moëlle osseuse, radio pulmonaire, écho-cardiaque, rendez- vous ORL... La totale !!!

Mercredi 23 avril, l équipe médicale annonce à Hervé et Gaëlle que Ben va commencer sa chimio vendredi. Il s agit d un lym- phome lymphoblastique T.

Le protocole de soin est soumis dans le détail aux parents. Ça va être long, très long mais les médecins sont confiants, les trai- tements sont efficaces.

revue montee 2015:Mise en page 1 30/11/15 08:22 Page92