8 ans mais pas avant une intervention de greffe de cartilage pour lui reconstituer!!!! D ici la pas d eau dans l oreille au risque qu il attrape une infection!

Nous avons fait l acquisition d une poussette adaptée. Car les poussettes classiques devenaient trop instables pour son poids et vu qu il gigote bien plus qu il ne le faut!

Le diagnostic d autisme a enfin été posé par le CEDA de BRON (69), je dis enfin car il s agissait pour nous d une évidence... du coup beaucoup de démarches à faire pour mettre en œuvre les meilleurs prises en charge pour notre enfant ....

Il a fallu prendre contact avec une pléiade de thérapeute : psy- chomotricienne, ergothérapeute, équithérapie, psychologue ABA / PECS / TEACHH et éducateur spécialisé ABA. Ce fut une vraie course pour obtenir les devis et les rendez-vous préala- ble. Nous montons actuellement le dossier MDPH, un vrai casse-tête pour expliquer au mieux sur papier les difficultés d'Enzo et faire en sorte que la MDPH accepte de réévaluer l aide qui lui est accordée.

Enzo ne peut pas être pris en charge par la psychomotricienne du Centre Medico Psychologique étant donné qu'elle s'occupe déjà de son grand frère. Nous avons donc contacté une Psy- chomotricienne libérale qui est d'accord pour prendre Enzo en charge. Lors de la consultation au CEDA pour diagnostiquer l'autisme d'Enzo, le praticien nous a demandé de mettre en place un suivi par une Ergothérapeute.

Lors de nos recherches nous avons pris contact avec une Er- gothérapeute qui est d'accord pour suivre Enzo dès que la Psy- chomotricienne aura démarré son suivi.

L'équithérapie est une prise en charge thérapeutique, non conventionnelle, complémentaire des soins médicaux, qui prend en considération le patient dans son entité physique et psychologique, et utilise le cheval comme partenaire thérapeu- tique afin d'atteindre des objectifs fixés en fonction de la spé- cialité du thérapeute. Enzo a fait un essai dans un centre équestre qui propose l'équithérapie et malgré des débuts dif- ficiles avec le cheval, une complicité s'est instaurée entre eux au point même où Enzo lui a fait un bisou avant de partir. Et d'après le thérapeute, il était très réceptif. La Pédopsychiatre du CMP nous soutien dans cette démarche.

Nous envisageons l'intervention à domicile et en cabinet d'un Psychologue formé à l'ABA et d'un éducateur spécialisé pour la guidance parentale. Désireux de communiquer au mieux avec notre enfant et afin d'avoir un équipement complet type PECS à la maison, nous souhaitons passer un stage de for- mation à la communication PECS. Ce dernier se déroulera sur deux jours à Lyon le 19 et 20 janvier.

Dans le but de faire évoluer notre enfant, nous faisons régu- lièrement l'acquisition d'objets sensoriels de la marque « hop- toys ». Ces objets principalement sous forme de ballon de différentes structures et matières, lui procurent des sensa- tions diverses et variées. Puis d'autres objets de formes dif- férentes (comme les anneaux, les bâtons de lumière, les bâtons de pluie etc...) le stimulent non pas par les textures mais par les sons et le visuel.

Nous sommes persuadés qu'agir tout de suite, alors qu'Enzo est en phase d'apprentissage, de manière intensive et coor- donnée, avec les différents professionnels ayant l'habitude de travailler avec des enfants présentant des Troubles du Spectre Autistique / Troubles Envahissants du Développement (TSA / TED), permettra à Enzo de rattraper du moins en partie son retard, tant au niveau des apprentissages et de la scolarisa- tion, qu'au niveau de la communication, des interactions et du comportement.

Article : Sandrine DELCOURT / Texte Enzo DELCOURT

79 - DÉCEMBRE 2015

revue montee 2015:Mise en page 1 30/11/15 08:22 Page79