70 - DÉCEMBRE 2015

JEAN-MARIE PARIS ET YANN CARILLO ENCADRENT LE STAGE.

Le stage a été encadré par Jean-Marie PARIS, acteur et casca- deur, (Bouly dans la série TV No Limit, acteur dans le trans- porteur, Oss 117, Astérix et Obélix, l'arnacoeur etc ) pratiquant assidu de sports de combat, ayant la maîtrise des armes blanches et armes de poings et d'épaules, ceinture noire premier degré de Stratégie et Maîtrise de l'Adversaire, moniteur de boxe américaine et réserviste en gendarmerie. Il était assisté de Yann CARILLO, combattant en Muy Thaï (boxe thaïlandaise) avec plus de deux cents combats à son actif et professeur de Shindokaï-Kan. Un guerrier très solide avec une incroyable expérience et science du combat.

UNE JOURNÉE RICHE EN ÉMOTIONS.

Plus de soixante-dix personnes, essentiellement de Bourgogne mais aussi de Paris, Marseille et Lyon ont assisté, le matin et l'après-midi, à plus de deux heures d'un entrainement intensif, technique et éprouvant pour les corps. Tous ont pu réaliser un travail sur des techniques pieds/poings, des saisies, des moyens d'amener et des immobilisations. Une journée riche en émotions, rencontres et surtout partage.

OBJECTIF 1000 EUROS ATTEINT.

Une participation financière de dix euros a été demandée à chaque participant et intégralement reversée à l'association "Gendarmes de Cœur". Le CSLG-Bourgogne ainsi que le Phoe- nix Boxing Club Dijon ont si bien œuvré qu'ils ont conjointe- ment réussi à atteindre la somme de mille euros.

LE MOT DU PRÉSIDENT DU CSLG-BOURGOGN

Nous avons souhaité apporter notre modeste soutien à votre association qui fait tant pour les gendarmes et leurs enfants. Plus personnellement, en tant que tout nouveau Président du CSLG-Bourgogne, j'ai eu le plaisir d'être présent lors de votre venue à DIJON afin de remettre un chèque à mon collègue Pas- cal KELLER. Ce n'était pas la première fois que j'entendais parler de "Gendarmes de Cœur" mais comme beaucoup, je n'avais pas prêté attention à l'importance de votre action. Lors de cet après-midi, j'ai été très touché par ce que j'ai pu enten- dre et lire. C'est pour cette raison que j'ai souhaité vous ap- porter notre soutien. Je suis certain que nous aurons d'autres occasions d'aider votre association.

Article Adjudant Michael BIRAUD

revue montee 2015:Mise en page 1 30/11/15 08:22 Page70