EDITORIAL 3 - DÉCEMBRE 2015

Chères lectrices, Chers lecteurs,

Cette année, notre revue est dédiée à Dimitri. Un petit ange parti bien trop tôt. Qu'il repose en paix ainsi que tous les gendarmes qui nous ont quittés au cours de cette année.

Pour notre association, 2015 a été une année pleine de belles initiatives notamment de beaux exploits sportifs relatés en détail dans ce magazine. Je tiens à saluer le courage et la ténacité dont ont fait preuve tous les participants. Je rends également hommage à tous les organisateurs qui œuvrent souvent dans l'ombre sans jamais être cités. Je les remercie tous du fond du cœur, car sans eux, toutes ces belles journées sportives resteraient à l'état de projet.

Notre demande d'émettre des reçus fiscaux nous a été refusée par l'administration fiscale, car nous fonctionnons sur un nombre restreint de personnes (les gendarmes et leurs familles) en conséquence, l'intérêt général ne s'applique pas. La mission d'utilité publique nous a été refusée en 2010 car notre mission est similaire à celle de la Fondation Maison de la Gendarmerie recon- nue d'utilité publique en 1944. La commission qui a examiné notre requête n'a pas voulu faire de doublon.

Toutefois, puisque nous en avions la possibilité, nous avons saisi le "Collège de Second Examen" de notre demande de rescrit fiscal initiale en espérant un aboutissement favorable à notre asso- ciation. Nous ne lâcherons pas cette affaire tant que tous les recours ne seront pas épuisés.

Le nombre de nos adhérents a bien progressé cette année. Nous avons terminé l'année avec 1514 adhérents, un chiffre qui n'avait encore jamais été atteint.

J'espère que tous les adhérents renouvelleront leur adhésion et continueront à nous faire confiance, car cela permettra à mon équipe de rester motivée, de ne pas se décourager face à l'ampleur de notre tâche. Le soutien des gendarmes est primordial puisque j'ai créé cette asso- ciation pour n'aider que des familles de gendarmes, c'est pourquoi je ne souhaite pas avoir plus de 20 % d'adhérents civils.

Je suis encore à la recherche de délégués pour de nombreux départements, je lance un appel aux volontaires. Pour être délégué et me seconder efficacement, il faut obligatoirement être gen- darme d'active.

Le 27 décembre 2015, l'association "Gendarmes de Cœur" aura dix ans. Cet anniversaire sera célébré lors de notre prochaine assemblée générale.

En dix ans, nous avons reversé plus de 700 000 d'aides directes aux familles que nous sou- tenons et mon aide ne s'arrête pas au soutien financier car je garde le contact avec toutes les familles qui le souhaitent. Je prends des nouvelles, mais pas aussi régulièrement que je le sou- haiterais car chaque année de nouvelles demandes d'aides auxquelles je dois faire face affluent.

Je me bats aussi pour le maintien en poste de gendarmes blessés en service car même s'ils sont provisoirement exempts de terrain, ils peuvent, dans certains cas, être utiles dans leurs brigades. Certaines blessures peuvent être longues à guérir, j'estime qu'il faut laisser le temps nécessaire à ces hommes ou à ces femmes d'être à nouveau opérationnels et ne plus les mettre sur une voie de garage voire à la réforme comme cela a souvent été le cas. Je travaille aussi à faciliter les transferts de gendarmes dans des unités proches des centres hospitalier où sont soignés leurs enfants et à permettre aux gendarmes ayant mis en place un parcours de soin pour leur enfant de s'inscrire au tableau d'avancement en étant maintenus dans leur unité.

Je tiens à remercier tous les officiers et sous-officiers qui nous aident et nous soutiennent et tous ceux qui nous ont si bien accueillis à chacun de nos déplacements.

Merci également à nos annonceurs sans qui rien ne serait possible et à la société SEP qui gère les régies qui démarchent pour vendre les encarts publicitaires figurant dans notre revue et qui travaillent à la réalisation de celle-ci.

revue montee 2015:Mise en page 1 30/11/15 08:18 Page3