33 - DÉCEMBRE 2015

BIOGRAPHIE DE STEVEN BAYEUIL

Le militaire fait partie de la fratrie ayant perdu leurs parents ainsi que leur petit frère de 4 ans, le 31 mai 2014 (cf article ci-dessous).

Né le 14 juillet 1991 à SAINT SAULVE (59) le Maréchal des logis Steven BAYEUIL intègre l'école de Tulle le 25 novembre 2011. A l'issue, il est affecté à la brigade maritime de Cher- bourg puis au Peloton de Sûreté Maritime et Portuaire du Havre.

Le 16 octobre 2014, le militaire est affecté au sein de la BTA de Caudry, sur demande personnelle afin d'être au plus proche de sa famille. Il totalise quatre ans d'ancienneté au sein de la gendarmerie. Le capitaine Edmond WOZNIAK, commandant la BTA de Caudry définit le maréchal des logis Steven BAYEUIL comme extrêmement respectueux et digne s'acquittant de toutes les missions qui lui sont confiées. Il fait preuve d'une très grande pudeur concernant le drame qu'il a vécu et pré- serve, en toutes circonstances, la bonne humeur avec son en- tourage professionnel. Particulièrement disponible, il cherche toujours à évoluer professionnellement.

Ayant réussi le concours sous-officier, le maréchal des logis Steven BAYEUIL va intégrer une école sous-officier. Sur le plan familial, il est pacsé et a un enfant. Étant le fils aîné de la fa- mille, il a la charge de veiller à l'éducation de ses plus jeunes frères et sœurs.

UNE TERRIBLE ÉPREUVE

Le 31 mai dernier, Sylvie et Yves BAYEUIL ont trouvé la mort dans un accident de la route dans les Pyrénées Atlantiques. Leur fils de 4 ans décède aussi dans la collision. Derrière eux, le couple laisse neuf orphelins âgés de 25 à 6 ans. Depuis, Fabien THIEME, maire de Marly (Nord) a lancé un appel aux dons. Avec 142.549 euros réunis, il ne s attendait pas à un tel élan de générosité. Je suis un ami de longue date de la fa- mille BAYEUIL-GARDE et MONFORT. Je connaissais tout parti- culièrement le grand-père, décédé l année dernière.

Sylvie et Yves BAYEUIL, 50 et 49 ans, étaient des gens coura- geux et honorables, originaires de Marly. Ce samedi 31 mai, le couple, en compagnie de trois de leurs enfants, se rendait à Pau où M. BAYEUIL s apprêtait à commencer un nouvel em- ploi. Mais à 20 kilomètres du lieu de résidence, la voiture est victime d un terrible accident. Les parents et leur fils de 4 ans décèdent, une des filles est grièvement blessée, l aînée s en sort sans séquelle.

LE TÉMOIGNAGE DE MONSIEUR FABIEN THIEME, MAIRE DE MARLY

Un drame terrible qui m a ému, tout comme l intégralité de MARLY. Je n ai pas immédiatement eu connaissance de l ac- cident. Ce n est que le jeudi suivant, lors de ma permanence à la mairie de MARLY, que j en ai été informé. Deux sœurs de la défunte sont venues me voir pour me demander l autorisa- tion d inhumer les cendres des défunts au cimetière de Marly. Cette annonce a été un choc. Meurtri et effondré, j ai immé- diatement accepté et leur ai proposé de bénéficier d une salle pour se recueillir. La priorité a été de réunir les membres de la famille. L une des filles avaient été grièvement blessée dans l accident. Après sept opérations et une fois son état stable, nous avons pu la rapatrier sur Valenciennes. Aujourd hui, elle va beaucoup mieux.

Nous devions aider ces neuf orphelins Il faut savoir que depuis 2011, je suis vice-président du

revue montee 2015:Mise en page 1 30/11/15 08:20 Page33