102 - DÉCEMBRE 2015

Eté 2014,

notre Elfe, Simon

a 7 ans et demi,

il est en train

de retrouver

sa joie de vivre

et pourtant le

combat continue !

L Avenir s écrit chaque jour.

Parce que dans notre pays rien n est fa- cile, ni évident pour un petit garçon au- tiste, le destin doit être forcé à chaque carrefour, le souci de l avenir à écrire nous vole chaque minute du présent. Rien ne s obtient sans heurt, sans lutte. Chaque progrès, chaque pas vers une meilleure participation à la vie sociale nécessite une opération de séduction, de préparation du milieu, si peu enclin à accepter la différence, quand ce n est pas à une extorsion de l application des Droits qu il faut se livrer !

Diagnostiqué autiste a quatre ans

Simon a quatre ans lorsque le diagnostic d autisme est posé par la neuropsycho- logue d un cabinet privé spécialisé dans les Troubles du Spectre Autistiques. Le Centre Ressource Autisme confirmera ce diagnostic un an plus tard. Entre les pre- miers doutes parentaux et le diagnostic officiel se sont écoulés trois ans ! Trois années durant lesquelles personnes n a vu, personne n a su, personne n a pu mettre un nom sur les difficultés de notre Elfe.(Pédiatre, crèche, etc ). Pour- tant, son développement atypique aurait dû alerter les professionnels de l en- fance, sauf que malgré les plans au- tisme successifs la France accuse plus de quarante années de retard. Quarante années de retard qui impactent lourde- ment sur les possibilités offertes en terme d accompagnement éducatif par le milieu professionnel.

FLASHBACK La première année :

Simon est un bébé facile, tonique, sou- riant, vif. Allaité pendant un an. Heureux dans sa famille. La pédiatre écrit pour son premier mois «Excellent développe- ment psychomoteur, sourire social»

A cinq mois et demi : Il attrape des mains de sa maman la pe- tite cuillère qui lui sert à manger un yaourt, cuillère qu il porte à sa bouche en souriant et en la regardant Quand dé- marre la diversification alimentaire il imite avec une grande facilité les démonstra- tions de mastication de ses parents. Ce- pendant, les premiers soucis arrivent avec des constipations fréquentes et qui perdureront de longues années. A neuf mois : La pédiatre note toujours : Excellent développement staturo-pondéral et psy- chomoteur ; la marche à quatre pattes dévoile une belle vélocité.

A dix mois : L Elfe fait son entrée en crèche, peu per- turbé par la séparation, trouve deux pe- tites copines à qui il fait des bisous, et devient le chouchou de la crèche ! Ma- gali, la maman de Simon, reprend son travail de Formatrice/Conseillère Bilan au GRETA.

A douze mois : Les premiers mots arrivent papa, mama, pain, bain Paradoxalement, il semble moins dans la communication, il commence à faire sa petite vie sans trop solliciter ses parents, comme si, seule la découverte de l environnement comptait. La première et seule chose qu il pointera seront les lumières au pla-

fond dans tous les lieux.

A seize mois : Il devient enfin un bipède, mais le rythme d acquisition et de développe- ment semble ralentir voire s arrêter : plus de mots, mais des petits cris appa- raissent ainsi que les premières grosses colères : une fois il se tapera la

Le Mdl-Chef Philippe ASTIER, papa de Simon est affecté à l état major du groupement II/6 HYERES (83)

revue montee 2015:Mise en page 1 30/11/15 08:23 Page102