31 - DÉCEMBRE 2014

Le 13 mars 2014 l escadron 42/2 de gendarmerie mobile de Guéret, en déplacement au Fort d Ivry, recevait Michel Scat pour une remise de don en présence du Lieutenant-Colonel Guillaume Oheix commandant le Groupement IV/2 de gendar- merie mobile de Limoges et quelques invités extérieurs.

Dans son allocution, le chef d escadron Daniel Pichot, com- mandant d unité de Guéret, a expliqué les raisons particulières qui ont amené le personnel à vouloir venir en aide à l associa- tion Gendarmes de Cœur.

En 2011, le gendarme Steeve De- quesnes, disparaissait emporté par une terrible maladie. Il avait 30 ans à peine. Outre la douleur laissée par sa perte, l ensemble de l unité avait été frappé par l extraordinaire dignité avec laquelle Steeve avait supporté sa maladie et que chacun a gardé en leçon.

En novembre 2012, le gendarme Cé- dric Zewe du GIGN disparaissait en mer au cours d un exercice d entraînement. Il avait moins de 30 ans. Cela faisait 11 mois à peine qu il avait quitté les rangs du 42/2 de Guéret pour rejoindre le Groupe. Il avait d ailleurs conservé un lien très fort avec ses anciens cama- rades d escadron au point d être venu

déjeuner avec eux sur Paris quelques jours seulement avant sa disparition. C était bien là son trait de caractère, gentillesse, simplicité et fidélité en amitié.

Les gendarmes de l escadron ont été fortement mar- qués par ces deux disparitions. Beaucoup sont venus voir leur commandant d unité pour participer à une ac- tion visant à honorer la mémoire de leurs camarades.

C est alors qu est venue l idée, non pas de l achat de cou- ronnes, fleurs ou plaques en marbre, mais d honorer la mé- moire de Steeve et Cédric trop tôt disparus par un don destiné à ceux qui souffrent, ceux qui sont atteints par la maladie, un handicap, un accident, ceux qui ont un besoin d aide en raison

d une situation personnelle très difficile. Telle est également la promesse que le Président Monsieur Michel Scat avait faite à son père : AIDER LES GENDARMES. Il s agit bien, d aider, de faire preuve de solidarité, d apporter un réconfort moral et ma- tériel, toute association pour vivre et poursuivre son objectif a besoin de financement.

Nul doute enfin, et connaissant les qualités de générosité qui leur appartenaient, que Steeve Dequesnes et Cédric Zewe

auraient été enthousiastes pour un tel projet.

revue montee:Mise en page 1 21/11/14 09:59 Page31