A propos de Raphaël

VICTIME D'UN ACCIDENT DOMESTIQUE

Raphaël est un adorable petit garçon, très actif et d'une grande curiosité. Longtemps désiré et attendu, il fait le bonheur d'Irina et Nicolas, ses parents, au quotidien. Comme tous les parents, ils  pensaient le protéger suffisamment, jusqu'au jour où l'accident est arrivé. Il était alors âgé de 16 mois.

Célébration de la Pâques orthodoxe

Ce 1er mai 2016 Irina, Nicolas et Raphaël s'étaient réunis chez leurs amis pour célébrer la Pâques orthodoxe. L'ambiance était conviviale, tout le monde profitait d'un bon repas. Les enfants jouaient sagement dans la salle. Si certains avaient la tentation de se faufiler dans la cuisine, ils étaient délogés aussitôt. Il y avait quand même cinq adultes pour faire régner l'ordre!

Tout a basculé

Selon la tradition, le dessert devait être accompagné d'un thé. C'est à ce moment-là que tout a basculé. Alors que l'amie d'Irina était en train de verser l'eau bouillante dans une théière, la maman de Raphaël a vu une petite main attraper son amie par derrière. Elle a crié mais c'était trop tard...
Les secours sont vite arrivés mais le temps leur a paru interminable. Raphaël se débattait dans les bras de sa mère, en empêchant les pompiers de soulager ses douleurs. En l'espace d'une heure, Nicolas et Irina sont passés d'une fête très conviviale  à la réanimation des brûlés de l’hôpital Trousseau. La jeune mère n'oubliera jamais le regard apeuré de Raphaël tandis qu'il partait avec l'équipe médicale. Il est resté hospitalisé 23 jours. Le petit garçon était touché à la joue, à l'oreille, à l'épaule et au bras gauche au  2ème degré profond et au 3ème degré par endroit, ainsi que plus légèrement au thorax. Au sixième jour Raphaël est sorti de la réanimation pour être  transféré en chirurgie, avec des règles d'asepsie moins strictes. La nouvelle qui a remonté le moral de ses parents était que la cicatrisation spontanée évoluait très bien et que les médecins espéraient  éviter la greffe. Mais à la fin de la deuxième semaine ça n'allait plus et le verdict est tombé: Raphaël sera greffé sur la quasi-totalité de la surface brûlée. Le greffon provenait du cuir chevelu. La veille de son passage au bloc Irina a coupé ses petites mèches bouclées pour les garder en souvenir. 

 

Des nuits entières à tenir la main de Raphaël

Ce séjour à l’hôpital a été évidemment très éprouvant pour toute la famille. Raphaël ne dormait quasiment pas la nuit. Ses parents ont passé des nuits entières à lui tenir la main, il ne voulait pas les lâcher. C'était si dur de le voir attaché au lit, sans pouvoir se mettre sur le ventre, sa position préférée. Heureusement la grand-mère de Raphaël  a beaucoup aidé le jeune couple en leur permettant de récupérer quelques heures de sommeil. 

Une première cure thermale à la ROCHE POSAY

Aujourd'hui les cheveux de Raphaël ont repoussé et on ne voit plus de traces sur sa tête. Il porte un vêtement compressif en permanence ce qui a pour but de réduire au maximum les cicatrices. Également au programme la crème hydratante et  des massages chez un kinésithérapeute. En novembre première cure thermale à la ROCHE POSAY a été suivie. Elle a eu pour effet de calmer les démangeaisons de Raphaël et d'apporter un bien-être à sa peau. Se jeunes parents espèrent constater un changement notable de l'aspect des brûlures de Raphaël. Mais il faudra faire d'autres cures pour que ce traitement soit vraiment efficace.
Désormais le plus dur est derrière la famille MARTIN  qui s'apprête à fêter le deuxième anniversaire du petit Raphaël le 11 décembre prochain.

Remerciements

Nous tenons à remercier chaleureusement l’association « Gendarmes de Coeur » et son président Michel SCAT pour son aide précieuse.
On vient d'effectuer la première cure qui sera sans doute bénéfique pour les brûlures de Raphaël même si on n'en voit pas immédiatement le résultat. Il faudra en refaire encore 3 ou 4 tous les  6 mois.

Article : Irina MARTIN/Laurence SCAT