QUELQUES NOUVELLES D'OLIVIER ROSSI

Olivier ROSSI est ce motard de la gendarmerie qui fut grièvement blessé lors de son stage de perfectionnement à FONTAINEBLEAU en 2007

"Ce matin du 29 Mai 2012, dès 10 heures, trois collègues de la Brigade Motorisée de PLENEE-JUGON (22) sont venus rendre visite à Olivier ROSSI qui réside toujours à l’hôpital de CONCARNEAU (29). Parmi eux se trouvait le nouvel adjudant PAULT qui a tenu à faire le déplacement pour le rencontrer. Après le repas de midi, ils sont revenus lui tenir compagnie dans les jardins de l’établissement. Ils étaient heureux de constater l’amélioration de son état de santé et sont repartis en milieu d’après-midi, ravis de pouvoir transmettre de relatives bonnes nouvelles à toute la brigade.
Olivier ROSSI a reconnu ses anciens collègues Mickaël DUFOURD et Didier NICOLAS et a manifesté beaucoup de joie au cours de leur visite.
Marie, la maman d’Olivier ROSSI, remercie chaleureusement et amicalement ces Gendarmes qui apportent par leur visite un témoignage de fidélité, de soutien et d’encouragement à leur ancien collègue"

Marie GAZZARIN


DE LA LORRAINE AU PAYS BASQUE EN PASSANT PAR LA BRETAGNE

Juillet 2011, pour beaucoup ce sont les vacances qui commencent, mais pour Michel, Laurence et leurs enfants c'est leur tour de France pour aller rendre visite à quelques familles que l'association parraine.

Le Président et sa famille ont quitté leur Lorraine natale pour se rendre en Bretagne où ils retrouveront le vice-président Pierre et son épouse Christiane.

La Bretagne avait été choisie initialement car une remise de chèque au profit du fils cadet de la famille de Laurence C avait été programmée. La maman avait sollicité l'aide de l'association Gendarmes de Cœur qui s'est d'ailleurs mobilisée pour répondre à ses différentes demandes et la soutenir moralement durant plusieurs mois. Cette remise d'aide a été annulée à la demande du père de famille qui souhaitait ne rien devoir à l'association. Cependant, Michel avait déjà pris des engagements auprès des autres familles Bretonnes et plus particulièrement auprès de Marie GAZZARIN la maman d'Olivier ROSSI. Il lui avait promis de revenir l'année suivante pour rendre visite à son fils et c'est une des raisons qui ont poussé Michel à ne pas annuler leur voyage. Par ailleurs, il y avait également le plaisir de retrouver les familles DELAMBRE, CHAPALAIN et Laurence C avec lesquelles un lien d'amitié s'est créé au fil du temps.

DINEAULT

Le Président et sa famille sont arrivés à DINEAULT où les attendait la famille DELAMBRE et ont été rejoints par le vice-président et son épouse. Tout ce petit monde était très heureux de se retrouver. En une année, il y a eu du changement pour le papa. L'adjudant David DELAMBRE n'est plus gérant du Mess de l'EGM de BREST, il est retourné dans le rang au sein de ce même escadron. Il trouve son nouveau travail fort intéressant.

Quant à Marine, elle poursuit ses études en bac pro secrétariat et a de bons résultats. Elle est toujours combative et déterminée à réussir. L'adolescente est inscrite depuis cette année dans une école de conduite spécialisée où elle pourra suivre une formation adaptée à son cas. Emmanuelle, pour sa part, se bat encore et toujours pour que Marine puisse bénéficier de tout ce à quoi elle a droit, par exemple : avoir une AVS en temps et en heure, des aménagements spécifiques adaptés à son handicap,  des cours de soutien scolaire, la routine en somme!  Il est important de souligner qu'en plus de se battre pour le bien être de sa fille, Manu est aussi une maman d'accueil formidable qui élève deux adorables bambins. Chapeau à ce petit bout de femme qui donne tant d'amour autour d'elle et qui ne baisse jamais les bras même quand la fatigue la gagne et qui garde toujours son doux sourire.

 

 

LANDERNEAU

La famille CHAPALAIN poursuit son petit bonhomme de chemin, seule et sans aucune aide extérieure.  Elle n'a toujours pas obtenu de logement de plain pied qui aurait permis à Patrick de sortir plus facilement de l'appartement avec son fauteuil roulant. Malgré de nombreux courriers à divers organismes et aux services sociaux de leur commune qui sont restés lettres mortes, Patrick et Gaëlle n'ont pas été écoutés, leurs revendications pourtant légitimes n'ont pas été prises en considération par quiconque. Ils étaient contraints de vivre au premier étage d'un immeuble avec un ascenseur accessible par un escalier ! Pour sortir de cette situation difficile Gaëlle et son mari ont du se résoudre à faire construire leur maison aux normes liées au handicap qui, il faut le souligner,  augmentent le coût des travaux de 30%. Les fondations ont été commencées en juillet 2011.

L'état de santé de Patrick ne s'améliore plus, au contraire, malgré des séances régulières chez le kinésithérapeute, il a un peu perdu en mobilité et se fatigue plus vite. En revanche, il garde un bon moral car il a trouvé au sein d'un atelier de peinture une certaine sérénité. Il y a lié des amitiés nouvelles et nécessaires à son équilibre. Il faut rendre hommage à son épouse Gaëlle le courageuse, la battante, pour son dévouement à sa famille et sans qui rien ne serait possible. Elle gère tout de main de maître  et toute seule la plupart du temps.

 

CONCARNEAU

Comme promis, une visite a été faite à Olivier ROSSI, ce motard qui est resté paralysé à la suite d'une chute à moto survenue lors d'un stage de perfectionnement à FONTAINEBLEAU en 2007.

Marie a reçu toute l'équipe des Gendarmes de Cœur chez elle avant de se rendre à l'hôpital. Elle leur a longuement parlé de la vie d'Olivier avant son accident et des progrès qu'il a fait depuis leur dernière visite.

Pierre, Christiane, Michel, Laurence et leurs enfants ont pu passer un moment agréable et émouvant en compagnie d'Olivier et Marie aux "Brisants". Dans son immense malheur, le gendarme ROSSI a eu la chance de pouvoir intégrer ce centre où on s'occupe bien de lui et qui offre un très beau cadre de vie. Ça lui permet de supporter moins difficilement sa solitude, il n'a que les visites quotidienne de Marie sa maman. Depuis son accident, très rares, ont été les visites qui comptent tant pour Lui: celles de collègues.  Il est fort regrettable que ces derniers lui témoignent tant d'indifférence.

Il faut rendre hommage à Marie, cette maman courage, totalement dévoué à son fils bien aimé et ne l'abandonnera jamais.

CHATEAULIN

Malgré un emploi chargé de part et d'autre, une rencontre avec Laurence et Antoine C a quand même été possible. Après un agréable moment passé autour d'un café et de petits gâteaux, Laurence C a proposé de faire visiter aux membres de l'association, la maison qu'elle a entreprit de faire construire aux normes techniques d'accessibilité aux handicapés pour le bien-être de son fils. C'est avec plaisir que tout ce petit monde a fait le tour du propriétaire. Le petit Antoine sera bien installé dans une chambre spacieuse en rez de chaussée attenante à sa salle de bain personnelle.

Depuis le retour du père de famille, l'association est sans aucune nouvelles de cette famille si attachante. 

BOUFFERE

Après quelques jours passés en Bretagne, le Président et sa famille reprennent la route en direction du Pays Basque où une remise de chèque au profit de Marie-Myriam MILLIOT est prévue.

Sur la route, ils ont fait une halte à BOUFFERE en Vendée pour y faire une courte visite à Karine LAMY et à ses fils : Alexandre et Florian. Les deux petits gars ont bien grandit et ils travaillent bien en classe. Il y encore mieux, une merveilleuse  nouvelle : Alexandre sera en rémission dans quelques mois. Ce fut un grand plaisir de rencontrer cette petite famille si sympathique qui a su surmonter de dures épreuves.

 

BAZAS

Après avoir partagé un bon repas avec la famille LAMY, la Scat familly a repris son chemin vers le sud ouest.

Au bout de quelques heures de conduite, une nouvelle pause est programmée à la gendarmerie de BAZAS où est affecté le gendarme Yann GOUGE Responsable du suivi des familles au sein de l'association. 

Ce pauvre Yann avait eu quelques ennuis. Pour commencer, le professionnel qui devait faire son déménagement lui a fait faux bond, ensuite il a fallu se débrouiller vite fait pour trouver un camion et de la main d'œuvre pour faire ce déménagement et pour finir, il a trébuché et s'est sérieusement blessé à la cheville. C'est un Yann avec béquille et atèle qui a accueilli les visiteurs. Il s'est bien remis depuis. Après une heure de pause en compagnie de  La famille GOUGE les voyageurs ont repris leur route vers le Pays Basque.


Pour ne pas oublier Olivier ROSSI

Visite cordiale du Général Hervé PODEVIN

Ce vendredi 20 août, la Bretagne prenait le frais sous un léger voile de crachin, mais le soleil était déjà dans les coeurs.

Le Général de Brigade Hervé PODEVIN commandant en second la gendarmerie pour la zone de défense Nord-Ouest représentant du Général de Division Serge CAILLET rendait visite à Olivier ROSSI, Gendarme motocycliste gravement blessé en 2007 lors d'un stage de recyclage à l'Ecole de Gendarmerie de Fontainebleau (77).

Homme de coeur, le Général Hervé PODEVIN a écouté l'histoire d'Olivier avec une grande attention, conscient de tous les problèmes qu'engendre un tel drame et de la solitude qui s'installe malgré le dévouement de l'équipe soignante qui l'a accueilli à CONCARNEAU (29) et la présence quotidienne de sa mère à ses côtés. Comme dans de nombreuses situations semblables, les liens affectifs se sont vite relâchés alors que Olivier, lentement sorti du coma, a besoin de stimulations fortes.

Grâce au Général la programmation prévue de visites régulières de la BMO de CONCARNEAU ne peut qu'être bénéfique à Olivier qui se montre toujours très attaché à la Gendarmerie.

Quelle joie, quelle fierté, quelle motivation aura suscité chez lui la visite exceptionnelle du Général PODEVIN!

Mr Michel SCAT, président de l'Association « Gendarmes de coeur », s'était déplacé depuis la Moselle pour être présent lors de cette rencontre organisée par ses soins. En même temps qu'il remettait au Général un exemplaire de la revue « Gendarmes de coeur », il transmettait à Olivier les messages reçus par le biais de l'Association. Anciens collègues, amis et même inconnus, touchés par ce drame, lui manifestent ainsi qu'à sa famille amitié et encouragements.

Des amis parrainés par l'Association partageaient aussi cet événement : l'Adjudant David DELAMBRE père de la jeune Marine venait de DINEAULT; Patrick CHAPALAIN, ancien gendarme de LANDERNEAU et Laurence CLAVEAU, maman du petit Antoine de CHATEAULIN.

Cette rencontre sous le signe de l'amitié et de la convivialité a apporté un moment de réconfort à tous.

Olivier a vécu avec intensité cette journée pleine d'émotions, à l'heure d'aujourd'hui, ses progrès attestent de l'impact de cette rencontre et de l'espoir qu'elle a fait renaître en lui.

Sa maman Marie GAZZARIN

Photos de Laurence Claveau

Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU
Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU
Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU
Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU
Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU Visite General chez ROSSI OLIVIER reportage photo Laurence CLAVEAU

Olivier Rossi

A l’ occasion de son stage de recyclage motocycliste à FONTAINEBLEAU (77) du 14 au 19 mai 2007, le gendarme Olivier ROSSI du P.A de PLENEE JUGON (22) est victime d'une chute de moto qui le plonge plusieurs mois dans le coma. Bien que revenu à lui depuis, les séquelles neurologiques sont telles, qu’Olivier ne peut plus se mouvoir ou s'alimenter seul. Il a, en outre, perdu l'usage de la parole et ne se fait comprendre que par gestes.

Olivier aime la vie, ses enfants, sa famille, nous espérons qu'il pourra retrouver toute l'autonomie qui lui rendrait son indépendance et lui permettrait de les serrer à nouveau dans ses bras.

Le soutien d’un ami
En s’adressant  à l’association Gendarmes de cœur pour relayer sa démarche l’Adjudant Stéphane  LAFFITTE, son ami, souhaite lui témoigner ainsi qu’à sa famille tout son soutien et celui de ses collègues dans l'épreuve qu'il subit.

Un état grave
Conséquence d'une erreur de pilotage ou d’un A.V.C, nul ne le saura jamais, pas même le corps médical, Olivier  pilotait avec raison et discernement, il maîtrisait parfaitement son art de longue date, toujours est-il qu’il est entré dans un coma profond qui a duré plusieurs mois, avant qu'il n'ouvre de nouveau les yeux cependant la gravité de son état neurologique est telle qu'il ne peut plus se mouvoir, s'alimenter ni même parler.
Pourtant, à force de courage et persévérance, Olivier arrive à émettre un son, déplier une main, bouger un pied et même parfois à sourire. Il réagit aux images, aux sons et à ceux qui l'entourent. Toutefois, le chemin restant à parcourir est très long et rien ne saurai présager qu'il puisse, un jour, recouvrer l'ensemble de ses facultés.
Olivier est hospitalisé dans une unité spécialisée relativement proche du lieu de résidence de sa maman mais éloigné de celui de ses deux enfants, jeunes adultes qui poursuivent leurs vies séparément.

Une chaîne de soutien
Stéphane depuis s’est transformé en commercial afin d’obtenir ne serait-ce qu'un "morceau" de témoignage de soutien. Plusieurs de ses camarades ont manifesté leur soutien et leur compassion mais n’ont pas été suffisamment nombreux se désole Stéphane qui collecte inlassablement tous les messages de soutiens qui lui sont envoyés.
Il les a reliés pour en faire un petit Livret qu’il a remit à sa famille elle-même très touchée par cette délicate attention.
Tous ces témoignages sont remis à sa fille Marine qui veille au mieux à la santé de son père. C’est par elle que Stéphane se tient informé sur l'évolution de l’état de santé d’Olivier.

Déroulement de carrière de Olivier ROSSI
Olivier est né le 17 janvier 1965 à MONTFERMEIL (93). Il cumul 22 ans et plus de 3 mois de services.
Il a été formé à l'école de MONTLUCON du 22.09.1987 au 21.05.1988, après avoir servi dans un régiment d'artillerie. Il y obtient le Certificat d'Aptitude Gendarmerie le 05.04.1988 et prête serment le 06.05.1988
Du 22.05.1988 au 31.01.1995, il sert en qualité de grenadier voltigeur à l'escadron 2/17 de ST ETIENNE
LES REMIREMONTS (88) (escadron rebaptisé depuis 25/7).
Il passe de carrière le 17.05.1990.
Il effectue un séjour en Corse du 30.05 au 24.07.1990.
Il obtient le permis PL  le 22.03.1991.
Il effectue un déplacement en Guyane du 29.07. au 30.10.1993 (déplacement qu'il a adoré. Il y évoquait d'excellents souvenirs!)
Il est ensuite muté à la BT d'AMBOISE (37) où il sert du 01.02.1995 au 31.07.1999 (BT périurbaine générant une forte activité)
Il y prépare le stage de formation motocycliste alors qu'il n'est jamais monté sur une moto et obtient son
diplôme de pilote le 18.12.1998.
Il sert en unité motocycliste (P.A de VIERZON (18)) du 01.08.1999 au 15.04.2005.
Il rejoint ensuite la B.Mo de VIERZON, où il exerce du 16.04.2005 au 30.11.2006
Au terme d'une convenance personnelle, il est muté en décembre 2006 au P.A de PLENEE JUGON (22).
Il sera enfin placé en Région Bretagne en novembre 2007

Au cours de cette carrière Olivier obtiendra les médailles de la défense nationale échelon bronze, argent et or.

Pour ne pas que Olivier tombe dans l’oubli
Comme il leur avait promis, Stéphane a redonné des nouvelles de Olivier à ses anciens camarades de stage de recyclage à l'occasion de la date anniversaire de son accident mais les réponses se sont faites beaucoup moins nombreuses.

Olivier ne peut compter actuellement sur le soutien de quelques uns de ses collègues en particulier les gendarmes Mickaël DUFOUR et Didier NICOLAS du P.A de PLENEE JUGON qui passent régulièrement et ceux de sa dernière brigade qui sont allés le voir au moins une fois bien qu’il soit plus difficile de le faire en raison de la distance éloignant PLENEE JUGON de CONCARNEAU. Ses camarades du P.A et quelques membres du B.R.H RENNES, sont l'unique représentation gendarmerie dont Olivier a pu bénéficier.

Quant à lui, Stéphane a connu Olivier à l'occasion de son arrivée à la BT d'AMBOISE. Il était son voisin de palier. Gendarme mobile dans l'âme, il s'est démené comme un diable pour apprendre le métier de la gendarmerie départementale.

Ce nouveau métier, il l'a exercé sans compter, avec un engagement dont il peut être fier. Pour en avoir été le témoin direct, Stéphane nous assure qu’Olivier a su faire face à toutes les situations difficiles qu'il a connues. Il a toujours fait preuve de courage et d'une détermination sans faille. Il savait se dépasser lorsque l'exigeait l'évènement. Il garde  notamment en mémoire nombre de situations physiquement et psychologiquement éprouvantes face auxquelles il a été exemplaire.

Olivier est un homme fiable, vif d'esprit, aimant rire et faire rire. Il est naturellement devenu son ami et un bon camarade pour l'ensemble de l'unité qui ne sont pas sans demander de ses nouvelles lorsqu’il les a au téléphone.
Stéphane a toujours pu compter sur lui, sans compter.

Un appel à la solidarité
Aujourd’hui l’état de santé de Olivier progresse lentement, jour après jour. C'est un battant, un optimiste, un  amoureux de la vie et, bien que le chemin soit long et forcément très éprouvant, Stéphane a foi en sa reconstruction, à vous qui lisez ces lignes et qui souhaitez simplement témoigner de votre soutien, merci d’adresser vos courriers ou mail à :

Association Gendarmes de cœur
Un soutien pour Olivier
10, rue des deux flacons
57310 GUENANGE
association.gendarmesdecoeur@orange.fr

qui les transmettra à Stéphane
D’avance merci

stage moto 98Olivier Rossi à moto
Olivier chez lui